Florence Hartmann arrêtée et libérée: article publié dans Le Taurillon

Une polémique au sein de la Cour internationale fin mars: pendant le verdict de Radovan Karadžić, ancien politicien serbe, pour crime humanitaire et crimes de guerre (presque traité de génocide), Mme Hartmann, présente avec des associations qui défendent les victimes des massacres des années 1990, était arrêtée par la police de la Cour internationale. Raison: précaution….