Le Piano Oriental: la révélation du passé

Clic clac clic clac… et Abdallah Khamanja continue son chemin à travers la ville de Beyrouth. Une aventure exceptionnelle qui le mène chez les Hoffmann à Vienne à cause… d’un piano. Mais pas juste un piano; un piano bilingue, un piano oriental.

Le nouveau livre de l’artiste et écrivaine libanaise, Zeina Abirached, installée à Paris, est sorti le 1 septembre, à temps pour la rentrée. Inspirée grandement par son arrière-grandpère, Abdallah Chahine et son piano oriental, piano bilingue, elle tisse, toujours en noir et blanc, une très belle histoire avec comme fil conducteur le bilinguisme: l’histoire de Khamanja est en parallèle avec l’histoire d’une femme de Beyrouth qui s’installe à Paris agée de 23 ans. Les deux personnages se trouvent chacun aux deux extrèmes: l’un est d’un Beyrouth avant-guerre, c’est-à-dire, avant 1975, et l’autre d’un Beyrouth vivant des conséquences de cette dite guerre. Entre l’Occident et l’Orient, le français et l’arabe, entre Paris et Beyrouth, connue autrefois comme Paris de l’Orient, Le Piano Oriental fait hommage à cette diversité, dont beaucoup rêve et que beaucoup ont vécu. Un rêve aussi de la culture, d’un monde de découverte, de musique… un hommage même aussi à ces mêmes éléments.

Le lecteur s’amuse devant le piano qui dialogue avec la lampe, se lamentant du manque d’intérêt des gens; il s’amuse devant l’enthousiasme de Victor, son travail et sa famille ainsi que sa moustache. Il s’amuse à voir le grandpère de la jeune femme qui, même après sa mort reste présent en esprit pour guider sa petite-fille, quand elle était petite à l’école mais aussi quand elle arrive à Paris et essaye de s’adapter en France, ce pays connue mais étrange.

Après Mourir Partir Revenir: Le Jeu des Hirondelles (2007) et d’autres récits, Zeina Abirached revient, avec Le Piano Oriental, nous conter une aventure basé sur la vie vécu au Liban. Et moi, je le laisserai au premier rang de ma bibliothèque.

Le Piano Oriental par Zeina Abirached, publié le 1 septembre 2015 chez Casterman. En librairie partout en France; 22 euros.

SAMSUNG DIGIMAX A503
Le Piano Oriental ©le_chah_errant

 

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s